Parc Archéologique d’Ostia Antica

(4 heures)

A la découverte d’un des plus grands et célèbres parcs archéologiques d’Italie, égal seulement à Pompéi. Sur la mer, grâce à sa flotte, Ostie était un centre de commerce très important à l’époque romaine. Son lent déclin commença à cause du Tibre qui peu à peu ne fut plus navigable et c’est ainsi que son grand rôle de carrefour commercial disparut.

Villa Adriana et Villa d'Este

(6-8 heures)

Toutes deux déclarées Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. La première, résidence hors la ville de l’Empereur Hadrien, conserve de remarquables vestiges d’époque romaine. La deuxième, remontant à 1550, dont la construction fut ordonnée par le Cardinal Hyppolyte II d’Este, se présente comme un vrai palais royal avec un superbe jardin, riche de jeux d’eau et de fontaines.

Assises et Pérouse

(8-10 heures)

Au-delà de sa beauté pour ses églises et ses édifices du Moyen-Âge, Assises mérite une place à part dans l'histoire italienne, car elle est la ville natale de saint François, saint patron de l'Italie, et de Sainte Claire, fondatrice de l'ordre monastique des Clarisses. Dans la basilique Saint-François, nous trouvons les plus grands noms de la peinture italienne et internationale, tels que Cimabue et Giotto, qui nous ont laissé des témoignages de peinture murale en fresques d'une valeur inestimable. Pérouse: après un parcours d’escaliers au travers des fortifications médiévales, on arrive au centre historique de la ville. Sur la rue principale, le cours, les autres petites rues convergent. Pérouse conserve encore une porte en voûte de la période étrusque, de nombreux palais nobles et un tissu urbain médiéval. Elle a donné naissance à des peintres illustres tels que Le Pérugin et Pinturicchio et a formé des personnalités illustres telles que Raphaël, Pietro Aretino, Piero della Francesca et Luca Signorelli.

Civita di Bagnoregio et Orvieto

(3 heures)

Le village médiéval de Bagnoregio, perché sur un éperon de tuf, n’est accessible qu’à pied par un pont. En raison de l’érosion de la colline, ce village parmi les plus beaux d'Italie risque de disparaître. C'est pourquoi on l'appelle "la ville qui meurt".
Orvieto, ville d'origine étrusque, comme en témoigne sa célèbre nécropole, possède une cathédrale qui peut être considérée comme un chef-d’œuvre de l'architecture gothique italienne. À l’intérieur se trouve la célèbre chapelle San Brizio, avec les fresques du Jugement Dernier de Luca Signorelli. Le puits de Saint Patrice, construit par Antonio da Sangallo le Jeune pour le Pape Clément VII, qui devait trouver un abri sûr en cas de danger, est un chef-d’œuvre d'ingénierie.